LE PETIT THEATRE DES MARIONNETTES DE FOURVIERE

SOMMAIRE

PROJET D'EXTENSION


PRESENTATION

C'est un petit théâtre de marionnettes qui raconte la vie de Marie.

Sur le site même de Fourvière (Lyon 5), un spectacle initié par le père Lépine, avec l'aide de l'A.F.C. (Association des Familles Chrétiennes) spécialement conçu pour les enfants de 6 à 11 ans... et plus!

Un spectacle qui retrace les principaux événements de la vie de Marie :


  • l'Annonciation
  • la Visitation
  • la Nativité
  • Cana
  • la Croix
  • le Cénacle
Le mystère de Marie, joué dans la crypte de Notre-Dame de Fourvière

Le spectacle dure vingt minutes, l'entrée est gratuite, le nombre est limité à cinquante enfants.

Réservation : fondation Fourvière (tel : 04.78.25.86.19)

C'est en 1996 que Monsieur Joseph Payen, président de la commission de Fourvière, propose à Philippe Moncorgé d'imaginer un lieu pour ce petit théâtre.



LE THEATRE :

Le volume de cette pièce a été spécialement pensé afin de favoriser le regard de l'observateur vers le castelet. Ce dernier a été dessiné et positionné en diagonale (Voir plan).
Les couleurs de terre volontairement sombre amplifient cette idée et facilitent ainsi le regard des enfants en direction du jeux des marionnettes.
Le Castelet est donc placé sous la voûte étoilé d'un ciel d'été. Il est peint de charbon du Pas de Calais, de Mica du Sri Lanca, et de sable de Fontainebleau.
Au sol, une rivière coule au milieu de l'herbe. L'image est de "regarder le ciel étoilé une nuit d'été allongé dans l'herbe". La nuit peut aussi se voir comme symbole d'obscurité, la nuit tend à gagner la terre... des gouttes de ciel effectivement commencent à tomber et perturbent la lecture tranquille du lieu...
Quatre anges, signifiant les quatres directions, les quatres éléments, les quatres évangiles, quatres anges soutiennent donc ce ciel.



LE SANCTUAIRE DE L'ENFANT :

La pièce du théâtre s'ouvre au fond sur le sanctuaire de l'enfant, un espace que l'auteur souhaite toujours vide.. pour que l'enfant à qui est destiné ce lieu puisse en prendre possession.
Si la pièce de théâtre est volontairement sombre, pour faciliter la lecture du spectacle, le sanctuaire de l'enfant lui valorise la lumière. Il est peint de terre rouge d'auvergne, rouge symbole de passion, de feu, de sang, et de terre jaune du Beaujolais, jaune symbole de soleil, de lumière et de croyance. C'est bien dans ce sanctuaire que s'opposent ou se marient ces deux terres afin que l'enfant (futur homme) puisse exister ; tout en les invitant à retrouver en ce lieu l'amour des gentils poètes, des doux rêveurs et des beaux anges.
Puisse l'amour présider ce sanctuaire et l'habiller de la justice du Roi Salomon.



LA VOUTE :

La voûte entre le théâtre et le sanctuaire de l'enfant, devient donc un emplacement privilégié et qui a été pensé en ce sens. La rivière au sol arrive sous cette voûte et les petits cailloux dépassant provoquent donc une attention particulière, le visiteur entre donc dans le sanctuaire de l'enfant en enjambant la rivière et en regardant le sol.
Cette voûte ne sépare pas le théâtre du sanctuaire, il s'agit bien d'un passage ou d'une zone de partage :
un passage...
le passage de la nature à l'habitation
le passage de la nuit à la lumière
le passage de l'extérieur à l'intérieur
le passage aussi de la rivière.

Une zone de partage aussi pour les mêmes raisons :
partage entre lumière du pilier droit jaune et lumière du pilier gauche rouge, partage Martinien avec le signe "inventé" de la crosse de l'évêque Saint Martin de Tours, qui partagea son manteau un jour d'hiver avec un pauvre.
Partage aussi symbolisé par le clocher reconnaissable de Saint Martin d'Ainay.
Enfin, partage missionnaire de cette lumière qui s'échappe en faisceau de sanctuaire, pour aller aider les anges.




TITRE DES OEUVRES REALISEES PAR LES ARTISTES INVITES


"Au bord de l'eau, la joie" par le Père Georges Fealy.
"La vierge de l'Apocalypse" par Monsieur Paul Regny.
"Ictus" par Monsieur Gilles Baise.
"Corps Postal" par Monsieur Jean Marc Jacob.
"Originellement" par Monsieur Stéphane Jardel.
"Couleurs" par Magali Richard.
"Annonciation" par Madame Brigitte Pouchols.
"Pietà" par Monsieur Andriew Black.


Retour en haut de page

MATIERES ET COULEURS

Sanctuaire Jaune or : terre du Beaujolais
  Beige : terre de Fourvière
    Rouge : terre d'Auvergne

Voûte Jaune or : terre du Beaujolais
  Rouge : terre d'Auvergne
    Noir : charbon de St Etienne et du Pas-de-Calais

Ciel étoilé Noir : charbon de St Etienne et du Pas-de-Calais
  Brillant : Mica de Sri-Lanca, du Pakistan et de Sainte Maxime
    Blanc : sable de Fontainebleau

Anges Noir : charbon de St Etienne et du Pas-de-Calais
  Jaune : terre du Beaujolais

Mur Gris : schiste de Notre Dame de la Salette
  Jaune or : terre du Beaujolais

Rivière Cailloux blanc du Rhône et de la place de l'Eldorado


Retour en haut de page

Retour au site de Philippe MONCORGE